Les catégories du permis moto

Catégorie A1 :

Conditions d'accès à la catégorie A1 du permis de conduire

Accessible à partir de 16 ans, le permis A1 permet de conduire des motos de petite cylindrée, comme les motocyclettes avec ou sans side-car, d'une cylindrée maximale de 125 cm ³, d'une puissance n'excédant pas 11 kilowatts (environ 15 chevaux) et dont le rapport puissance/ poids ne dépasse pas 0,1 kilowatt par kilogramme.

cb125f-moto

caracteristiques-cb125f-moto

Exemple pour cette moto
Puissance de 7,8 kw soit 10,6 ch pour un poids de 128 kg.
Puissance ≤ 11 kilowatts : OK
Rapport puissance/poids ≤ 0,1 kw/kg (7,8/128=0,06) : OK

La formation en auto-école : 

20 heures minimum de conduite réparties en 8 heures hors circulation et 12 heures en circulation. Ces 20 heures ne comprennent pas la formation théorique afin d'apprendre et de comprendre les règles spécifiques à la conduite d'une moto.

Hors circulation, afin de maîtriser les bases de la moto, tant au niveau des commandes qu'en terme de maniabilité du véhicule. Une fois les exercices de plateau maîtrisés, vous pourrez conduire en circulation. Il faut garder à l'esprit que ces volumes horaires sont des minima réglementaires pour avoir le niveau pour passer les épreuves pratiques.

Les 3 épreuves de l'examen du permis de conduire de la catégorie A1

L'épreuve théorique Moto ETM : répondre à un QCM de 40 questions. Pour obtenir l'ETM il faut avoir un minimum de 35 questions justes sur 40.

 L'épreuve hors circulation : l'objectif de ce test est de s'assurer que vous êtes apte à déplacer votre machine à allure réduite, avec et sans passager, et à allure normale tout en restant dans les limites du terrain.

L'épreuve en circulation 40 minutes de parcours en et hors agglomération en évaluant vos compétences sans commettre d'erreur éliminatoire.

L'expert qui vous examinera insistera sur l'importance

  • du respect de la règle ; 
  • de la prise d'information et de la communication ; 
  • de la prise de conscience des risques ; 
  • de l'influence des pressions extérieures sur le comportement ; 
  • du partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables) ; 
  • du respect des autres usagers et d'une attitude courtoise au guidon ; 
  • d'une conduite économique et respectueuse de l'environnement.

À SAVOIR : Pour les conducteurs déjà titulaires du permis B depuis plus de 2 ans, il existe la formation 125, qui leur permet d'obtenir ce permis au bout de 7 heures de formation seulement, sans passer d'examen.

La formation passerelle B/125 

Cette formation peut débuter dans un délai de 23 mois après avoir obtenu le permis B, (sans suspension, annulation ni invalidation durant cette période). Cette formation permet de conduire une motocyclette de 125 cm3 UNIQUEMENT sur le territoire national contrairement à l'obtention de la catégorie A1 obtenue par les épreuves du permis de conduire.

Cette validation de votre qualification à conduire une motocyclette légère se fait sans aucun passage d'examen (pas besoin de repasser l'épreuve théorique du code de la route). Vous aurez seulement une formation pratique de 7 heures qui sera décomposée de la manière suivante :

2 heures de théorie

L'objectif de cette phase formation est de vous permettre  :

  • d'analyser les accidents les plus caractéristiques impliquant ces types de véhicules ;
  • d'appréhender les situations délicates d'utilisation de ces véhicules, par exemple :
  • conduire sous la pluie ;
  • circuler de nuit ;
  • anticiper et détecter les dangers ;
  • de connaître l'expérimentation et les règles encadrant la circulation inter-files des motocyclistes ;
  • de savoir se rendre détectable ;
  • d'être sensibilisé à l'importance de s'équiper de vêtements protecteurs (casque à la bonne taille et attaché, gants, pantalon, blouson avec dorsale, chaussures montantes) ;
  • d'être conscient du rôle de l'infrastructure routière sur les accidents des deux-roues et trois-roues :
  • connaître les risques concernant l'adhérence : gasoil, peintures et plaques métalliques au sol, ralentisseurs, gravillons... ;
  • connaître les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les équipements de la route, même à basse vitesse.

2 heures  de formation sur une piste hors circulation 

L'objectif de cette phase de formation est de vous permettre de : 

  • découvrir le véhicule et effectuer les vérifications indispensables (huile, pression et usure des pneumatiques, poignée de gaz, système de freinage) ; 
  • démarrer et s'arrêter : 
  • connaître la position de conduite ; équilibre et répartition du poids du corps ; 
  • monter et rétrograder les vitesses (le cas échéant) ; 
  • savoir freiner à allure faible (répartition du freinage entre l'avant et l'arrière) ; 
  • appréhender les manœuvres de freinage et d'évitement ; 
  • tourner, en inclinant le véhicule (le cas échéant) ― importance du regard ; 
  • tenir l'équilibre à allure lente et normale en fonction des caractéristiques du véhicule : avec et sans passager, en ligne droite et en virage.

3 heures de formation en circulation en et hors agglomération.

L'objectif de cette phase de formation est de vous permettre de :

  • rechercher les indices utiles ;
  • adapter sa vitesse aux situations ;
  • respecter les distances de sécurité latérales et longitudinales ;
  • choisir la voie de circulation ;
  • savoir pratiquer la circulation inter-files dans les départements autorisés et si les conditions de sécurité et la situation d'apprentissage le permettent ;
  • se placer sur la chaussée en fonction des autres véhicules, connaître et prendre en compte les spécificités des véhicules lourds (angles morts) ;
  • franchir les différents types d'intersections et y changer de direction ;
  • dépasser en sécurité (phénomène d'aspiration ;
  • accélération d'une motocyclette et d'un véhicule de la catégorie L5e) ;
  • négocier un virage

 À l'issue de ces 7 heures de formation dans une auto-école il est délivré un certificat qui atteste le suivi de la formation. 

Catégorie A2 :

C'est l'épreuve du permis la plus répandue en moto, cette catégorie permet d'accéder par la suite au permis A après 2 ans par le biais de la formation passerelle.

Conditions à la catégorie A2 du permis de conduire

Accessible à partir de 18 ans, le permis A2 permet de conduire des motocyclettes avec ou sans side-car d'une puissance n'excédant pas 35 kilowatts (environ 48 chevaux) et dont le rapport puissance/ poids n'excède pas 0,2 kilowatt par kg. La puissance ne peut résulter du bridage d'un véhicule développant plus de 70 kw.

cb125f-moto

caracteristiques-cb125f-moto

Exemple pour cette moto
Puissance de 35 kw soit 47,5 ch pour un poids de 189 kg.
Puissance ≤ 35 kilowatts : OK
Puissance maximale de la machine non bridée idem : OK
Rapport puissance/poids ≤ 0,2 kw/kg (35/189=0,19) : OK

La formation en auto-école : 

20 heures minimum de conduite tout d'abord hors circulation sur un plateau, afin de maîtriser les bases de la moto, tant au niveau des commandes qu'en terme de maniabilité du véhicule. Une fois les exercices de plateau maîtrisés, vous pourrez conduire en circulation. Il faut garder à l'esprit que 8 heures de plateau et 12 heures de circulation sont le minimum réglementaire pour avoir le niveau pour passer l'examen pratique.

Les épreuves de l'examen

L'épreuve théorique Moto ETM : répondre à un QCM de 40 questions. Pour obtenir l'ETM il faut avoir un minimum de 35 questions justes sur 40.

L'épreuve hors circulation : l'objectif de ce test est de s'assurer vous êtes apte à déplacer votre machine à allure réduite, avec et sans passager, et à allure plus élevée tout en restant dans les limites du terrain. 

L'épreuve en circulation 40 minutes de parcours en et hors agglomération en évaluant vos compétences sans faire d'erreur éliminatoires.

L'expert qui vous évaluera insistera sur l'importance : 

  • du respect de la règle ; 
  • de la prise d'information et de la communication ; 
  • de la prise de conscience des risques ; 
  • de l'influence des pressions extérieures sur le comportement ; 
  • du partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables) ; 
  • du respect des autres usagers et d'une attitude courtoise au guidon ; 
  • d'une conduite économique et respectueuse de l'environnement.

À SAVOIR : Pour les conducteurs titulaires du permis A2 depuis 2 ans, il existe la passerelle A, qui leur permettra d'obtenir le permis A au bout de 7 heures de formation, sans passer d'examen.

La passerelle A

La passerelle A est le seul moyen d'accéder au permis A, qui permet de conduire tous types de motos, sans restrictions de puissance* ou de cylindrée.
*selon les caractéristiques de freinage de la moto.

Conditions

La formation à la passerelle A est accessible à tous les conducteurs titulaires du permis A2 depuis au moins 21 mois sans interruption (c'est à dire sans avoir été sanctionné d'une invalidation, annulation ou suspension du permis de conduire). Elle permet de conduire des motocyclettes avec ou sans side-car et tricycles à moteur d'une puissance supérieure à 15 kilowatts. La puissance peut être débridée à plus de 73,6 kw (environ 100 chevaux) si la moto dispose d'un système de freinage antiblocage de roues (ABS ou ABR).

Cette formation ne requiert pas d'obtenir à nouveau l'examen du code de la route ni de passer une quelconque épreuve pratique du permis.

La formation en auto-école : 

Cette passerelle dure 7 heures au total, qui sont organisées de la façon suivante :

2 heures de théorie

Explications et échanges sur les thèmes suivants : accidentalité, détectabilité, vitesse, conduite et produits psychoactifs.

Les élèves sont amenés à s'exprimer sur leurs pratiques et expériences de la conduite moto, sous forme d'un tour de table en cas de formation collective, à partir des éléments suivants : type de permis détenu(s) et année(s) d'obtention, nombre de kilomètres parcourus par an, type de motocyclette(s) utilisée(s), perception des dangers de la route, attentes à l'égard du stage...

Accidentalité, vitesse, détectabilité : présentation, par l'enseignant, des statistiques globales de l'accidentalité routière et de celles spécifiques à la conduite des motocyclettes.

Sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des motocyclettes et aux quatre principaux cas d'accidents impliquant les motocyclettes. Explication et échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse :

  • vitesse et perception visuelle ;
  • vitesse et trajectoire : regard, freinage, maintien de l'allure et accélération ;
  • vitesse et conséquences sur l'équilibre, la force centrifuge, le freinage, l'adhérence.

Explication et échanges sur les raisons du caractère indispensable du port des équipements de protection pour la sécurité et sur les conséquences, pour l'intégrité physique du motard, de l'absence d'équipement ou d'un équipement inadapté en cas d'accident et/ou de chute.

Conduite et produits psychoactifs :

Statistiques : lien entre produits psychoactifs (notamment alcool, drogues et médicaments) et accidentalité routière.

Explications et échanges sur les effets psychologiques et physiologiques des produits psychoactifs dans le cadre de la conduite.

Les sanctions.

2 heures de maniement de la moto sur  piste privée

 Durant cette séquence, chaque élève doit disposer d'une motocyclette.

L'objectif de cette séquence n'est pas de reproduire les exercices exigés lors de la formation en vue de l'obtention du permis de conduire de la catégorie A2.

Il s'agit de s'adapter à un nouveau véhicule (puissance accrue, poids, réactions modifiées à l'accélération et au freinage...) et surtout de démontrer la nécessité d'anticiper et d'adapter son comportement pour éviter la gestion de situations dangereuses. La réalisation des exercices est laissée au choix du formateur, à partir des thématiques listées ci-dessous ; ces exercices peuvent être réalisés avec un passager.

Explications et travail sur les situations de changements de direction à droite et à gauche :

  • mouvements et positionnements du regard ;
  • mouvements et positionnements de la tête et du corps ;
  • comprendre l'utilité du slalom au regard de la réalité des situations rencontrées en circulation et réalisation d'exercices.

Explications et travail sur le freinage :

  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon dissociée ;
  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon concomitante ;
  • explications sur le transfert des masses ;
  • comment s'arrêter et repartir en courbe.

Explications et travail sur les techniques d'inclinaison : réalisation d'exercices sur l'inclinaison de la machine (travail du guidon, des pieds et des genoux).

3 heures en circulation 

Pour cette séquence une seule motocyclette est utilisée.

Circulation :

L'objectif de cette séquence est de réaliser un audit de la conduite du ou des élèves, principalement axé sur la perception, l'analyse, la prise de décision et l'action.

  • la séquence de circulation s'effectue avec un maximum de quatre élèves ;
  • dans le véhicule suiveur pren(nent) place l'enseignant, installé au poste de conduite, en liaison radio avec l'élève conducteur de la motocyclette ainsi que, le cas échéant, au maximum trois autres élèves en situation d'écoute pédagogique ;
  • chaque élève effectue 30 minutes au minimum de conduite, à l'issue desquelles 10 minutes sont consacrées au bilan de sa prestation.

Ce bilan comprend :

  • le ressenti de l'élève sur sa prestation ;
  • dans le cas d'une formation collective, un échange avec les autres élèves sur ce qu'ils ont perçu de la prestation ;
  • un bilan de cette prestation, réalisé par l'enseignant de la conduite, selon toute méthode à sa convenance, accompagné d'explications et de conseils en lien avec la conduite de motocyclettes d'une puissance supérieure à 35 kW ;

Clôture de la formation (20 minutes),échanges et bilan de la journée de formation sous forme d'un tour de table en cas de formation collective.

 À l'issue de cette formation, il vous faudra demander la catégorie A, pour cela demander un nouveau permis de conduire affichant cette catégorie, cette démarche s'effectue en ligne sur le site de l'ANTS.

Il ne sera possible de circuler avec une moto relevant du permis A, qu'à partir du moment où vous serez en possession du nouveau permis de conduire incluant la catégorie A. L'attestation de formation ne fera pas office d'autorisation provisoire.